LE VILLAGE DES CREATEURS – HALL 2

Cette année des créateurs vous présenteront leurs oeuvres et leur savoir faire, venez vite les découvrir !

 

METISSAGE ET MATIERES – Gwendoline COMPAN

Tapissière d’ameublement et abat-jouriste, Gwendoline COMPAN habille les fenêtres, les murs, les meubles et la lumière. Artisan d’art, elle perpétue la tradition d’antan, de ce métier où la main est maître. Du décor de fenêtre au garnissage d’un siège en passant par l’habillage d’une carcasse d’abat-jour, la réalisation est faite à la main avec patience, rigueur et précision.

 

                                           

TAKAMAKA CALEBASSE

Luminaires en calebasse

                                                                                   

FRANCIS LEFEVRE – SOUFFLEUR DE VERRE 

Francis Lefèvre se passionne très tôt pour le soufflage du verre. Ancien élève de l’école Dorian (Paris), il y apprend le métier de souffleur de verre au chalumeau dans le domaine de la verrerie scientifique. Diplômé du brevet de technicien, il se perfectionnera avec des maîtres verriers, des Meilleurs Ouvriers de France ;

Sous des formes différentes, l’art et la science sont à la recherche d’une quête de la beauté, d’un esthétisme dans un monde qu’il nous est donné de comprendre.

     

ATELIER DES CERISIERS

L’atelier décape, repeint et patine meubles et objets, présente un devis accompagné d’une proposition numérique ce qui permet de visualiser le projet sans fausse note.

 

BRIQUETERIE LAGRIVE

Briques artisanales et traditionnelles depuis 4 générations. Transformation de l’argile en briques de Qualité.

                 

 

DECO CHEZ SOI

Artisan créateur Mobilier et Objets Déco en Carton recyclé.

             

 

Les peintures numériques de  Martine Giloppé

L’aventure artistique de Martine Giloppé commence dans les années 90. Elle suit d’abord quelques cours, puis passe une année aux Beaux-Arts de Rouen, optant pour une peinture figurative, puis sophistiquant son approche de l’œuvre à laquelle viennent se mêler collages, chaleur des couleurs et vernis. Rapidement, cela ne lui suffit plus. Infographiste-cartographe de métier, elle maîtrise parfaitement les outils pour le numérique et l’informatique. C’est tout naturellement qu’elle dirige son travail artistique dans cette voie novatrice et que son ordinateur se transforme en « burin, pinceau, palette » via un appareil-photo numérique de haute résolution sans lequel rien ne serait possible ! Ce sont en effet ses prises de vues que l’artiste modifie et superpose, combinant dessins et images à l’aide de logiciels spécifiques, ce qui lui permet d’obtenir le 2 ou 3 D sur divers supports tels que le plexiglas, l’aluminium, les métaux, le bois ou le béton à partir de systèmes d’impression ou d’usinages professionnels.

Immergée dans l’infiniment petit, elle peut désormais exprimer de manière figurative ou franchement abstraite une sensibilité poétique souvent proche du fantastique. Ses images sont d’abord zoomées au maximum, puis décomposées et recomposées comme une mosaïque. L’artiste joue ensuite avec la lumière, crée des perspectives, utilise différents collages (cartons, verre, résines…) qu’elle vernit ensuite. La résine, par ex., est posée sur les photographies à l’aide de pipettes, puis Martine souffle sur elle de la poudre d’or ou d’argent. La chimie opère alors et ce n’est qu’après séchage que l’artiste découvre le résultat obtenu, la matière restituée suite à la décomposition d’images dans laquelle entre aussi une grande part d’imaginaire. Cependant, il arrive que le relief, l’effet 3 D, se crée de lui-même, sans passer par l’ordinateur. Juste à partir de découpes de carton et de collages de photos subtilement agencés.